«

»

Avr 11

Une grande figure de l’UFR nous quitte…

Notre camarade retraité de la construction Joseph LOP, membre de la CE de l’UFR, est décédé ce lundi 9 avril. Les obsèques auront lieu demain à Carcassonne mais la famille a fait savoir qu’elle voulait rester dans la stricte intimité (pas d’appel, pas de fleurs, personne à la cérémonie…).

Il aura milité jusqu’au bout de sa vie contre le capitalisme. Tous les camarades entendront encore longtemps sa voix nous appeler à revenir aux fondamentaux de la CGT.

Le 2 avril dernier, il m’envoyait cet article pour le journal de l’UFR :

Peut-on parler d’un seul type d’immigration ?

1/ l’immigration pour des raisons politiques

Voyions l’immigration politique. En 1939 la guerre d’Espagne s’achève entraînant l’évasion des Espagnols républicains vers la France fuyant le fascisme de Franco soutenu par les Allemands d’Hitler et l’Italie mussolinienne. Ils sont passés des camps d’internements français aux camps de concentration allemands. Beaucoup sont morts. Certains ont pu partir en Amérique du Sud et d’autres sont reste en France. Ils ont été répartis dans toute la France dans l’agriculture sans être payés pendant 2 ans environs. Après 1945, ils ont eu la possibilité de devenir Français.
l’Algérie a été aussi le point de départ d’une immigration politique puisque l’Algérie était française. Actuellement cette immigration est économique. Il y a aussi eu une immigration politique depuis les pays de l’Est mais dont il y aurait beaucoup à dire.

2/ l’immigration économique

On arrive en 2018.
Pourquoi cette déferlante migratoire qui est politique que provoquent les intérêts de l’impérialisme français et autres et non le peuple français ? Qu’avons-nous fait et que faisons-nous en Afrique, en Libye, en Irak et en Syrie. ?
Nous sommes riches, pourquoi sommes-nous en train d’appauvrir l’Afrique ? Nous leur prenons toutes leurs richesses. De toute façon la guerre est devenue l’économie la plus rentable. Aucun dirigeant ne peut ni ne veut arrêter la guerre. Elle est fondamentalement nécessaire pour l’impérialisme.
Nous bombardons la Libye l’Irak et la Syrie. Nous faisons fuir tous ces êtres humains qui sont en désarrois.
Oui, nous pouvons arrêter toute cette immigration si nous changeons notre système politique faute de quoi, les guerres vont s’amplifier et nous aussi deviendrons des immigrants.

Joseph LOP

Salut Camarade, nous continuerons le combat que tu as mené avec passion. Tu resteras dans nos cœurs.

(12 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Robert Brun

    Je garde le souvenir d’un homme de conviction, attaché à la défense
    des intérêts des ‌‌travailleurs. A un age ou il aurait pu prendre du repos,
    il était toujours actif dans son UL et à la ce de l’UFR.
    Estime et respect pour l’homme et le militant qu’il a été.
    Robert Brun

  2. Gérard Garnon

    Je suis trés attristé de la disparition de josept, je rejoins tous nos camarades qui l’ont connu. Condoléances à la famille.
    Gérard Garnon

  3. moreuille michel

    respect mon camarade Joseph je suis triste de ton départ mais en nous tu es et restera RIP..A toi CAMARADE .
    Michel Moreuille

  4. MORLIER Gérard

    Ah merde ! Joseph nous a quitté presque sans prévenir.
    J’aimais ce camarade qui savait exprimer avec force ces convictions et ces espérances.
    Il manquera à notre CE et à notre commission publication.
    Ces idéaux étaient aussi les miens et je continuerais à exprimer les mêmes colères.
    Le 2 avril, Joseph m’avait envoyé un mail. Je le relis maintenant comme l’expression de ces dernières volontés.
    Le voici :

    Chers camarades
    Une vision du capitalisme qui n’ a jamais changé.
    Depuis toujours la France a subi le capitalisme avec les politiques de gauche ? comme de droite. Il y a eu des moments ou le capitalisme a lâché un peux sur les revendications, mais toujours en visant de les reprendre.
    Le PCF en abandonnant l’idéologie Marxiste léniniste, la CGT la lutte de classe, l’ embourgeoisement du prolétariat, on fait que le capital est devenu le dominant ET A GAGNE LA LUTTE DE CLASSE. (OUI IL FAUT REPARTIR DE MARX ET LENINE )
    La chute de l’ union soviétique (seul pays au monde a avoir instauré le socialisme) a permis au capital de délocaliser leurs capitaux ou les mains d’ oeuvres étaient moins chères. Il est né l’impérialisme mondial.
    La France a subit le chômage et la perte de tous les acquits. Une analyse est nécessaire pour comprendre les raisons de cette déchéance.
    La bataille économique est perdu car effectivement les temps ont changé et le prolétariat aussi? et on va dire aussi le peuple car il est la décideur .
    Nous faisons des guerres pour re-coloniser les pays et ils nous font croire que c’ est pour les humaniser, en réalité c’ est pour leurs prendre les matières premières dont le capital a besoin pour faire leur profit. Qui peut croire QUE LE CAPITAL VA REDISTRIBUER LES RICHESSES QUE LE PROLETARIAT PRODUIT ! QUI FOURNIt la matière grise au capital ?
    L’EDUCATION A L’IDIOLOGIQUE MARXISTE LENINISTE EST INDISPENSABLE.
    LA CGT DOIT SORTIR DE LA CSI ET DE LA C E S ( L’EUROPE CAPITALISTE FINANCE TOUS LES SYNDICATS Y COMPRIS LES SYNDICATS DU MEDEF (NEUF MILIONS D’EUROS)
    LA FEDERATION SYNDICALE MONDIALE (FSM) EST INDEPENDANTE DU CAPITAL ELLE SE FINANCE PAR LES COTISATIONS QUE PAYENT LES FEDERATIONS SEUL LE SOCIALISME NOUS SORTIRA DE L’EXPLOITATION DE L’HOMME PAR L’HOMME
    AMITIES – JOSEPH

  5. Chapelon

    toute mes amitiés étoiles ou pas un vide se forme autour de nous: seul lien entre syndicat et UFRCBA c’est comme ça on nait on vit on lutte on s’en va la vie continue les luttes aussi on ne t’oubliera pas. On pense à toi plus particulièrement samedi 14 vieux port à 14 heures. Le seul hommage que je puisse te rendre c’est dans la rue. Pas toujours d’accord mais je pense là en ce moment à la lettre manuscrite de 1848 au M DU PC, au Capital de Karl Marx, à Paul Eluard avec son poème « Liberté J’écris ton nom » et à Fernand Léger qui l’a peint à Lénine (dans une société fondée sur le pouvoir de l’argent, dans une société où les masses laborieuses végètent dans la misère tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites il ne peut y avoir de liberté réelle et véritable) et à bien autre choses aux abnégations par exemple.

  6. Christian LEPRESTRE

    C’est avec une énorme tristesse que je viens d’apprendre le décès de Joseph. Quand je pense qu’à notre dernière réunion à Montreuil, il était à côté de moi pour me soutenir dans ma fonction de président de séance, j’étais, comme nous tous, loin de penser que c’était la dernière fois que je le voyais. Je présente toutes mes condoléances à toutes sa famille. Joseph tu es et resteras toujours dans nos cœurs.
    Amitiés et respect pour l’homme qu’il était.

  7. thomassin bernard

    Bernard Thomassin
    Pour ma part j’ai rencontré Joseph il y a peu de temps au Congrès de l’ UFRCBA à Hyères .
    J’ai pu échanger avec lui sur le capitalisme , la CGT et les orientations actuelles de celle ci , il est évident que nous avons refait le monde et j’ ai trouvé en Joseph un camarade avec des convictions et des valeurs que je partage!
    l e seul regret que j’ai est de ne pas l’avoir connu avant !
    Fraternellement et sincéres condoléances à la famille.

  8. André Hildenbrand

    Je n’oublierai pas la grande amitié de mon camarade joseph ni les moments passés à ses côtés
    à Marseille..Acceptez ma respectueuse sympathie.
    Je prends part à votre douleur.

    Mes condoléances à toute la famille.

    Andre Hildenbrand‌

  9. Marcel Schmitlin

    De Jo je retiens la simplicité de l’homme.
    De lui je retiens les vibrations de ses convictions quand il prenait la parole.
    De lui je retiens qu’il fut, malgré son abstention dans la décision, le premier adhérent à la page Facebook de notre union Fédérale
    De lui je garderai le souvenir d’un camarade avec qui je partage la plupart de ses convictions.
    Repose en paix, nous porterons le flambeau de la lutte comme tu nous l’as montré et partagé.
    Marcel Schmitlin

  10. jean claude guerineau

    Dans notre vie de militants nous avons eu l’occasion de croiser des hommes d’exception dotés d’une clairvoyance sur notre société ne permettant pas le compromis.
    Joseph était de ceux la.
    Vraisemblablement son parcours familial et professionnel ,lui ont forgé ses convictions.
    Droit dans ses bottes,pour ceux qui l’on côtoyé, nous entendrons longtemps son accent rocailleux du sud de le France., asséné un discours sans ambiguïté ,sans complaisance envers les ennemis de la classe ouvrière dont il était fier d’ appartenir.
    Salut camarade Joseph,encore merci d’avoir apporté ta pierre a la construction d’une société meilleure.
    Citoyen d’un monde de paix ou l’homme passe avant tout.

    Jean Claude Guerineau.

  11. MICHEL

    Je suis très fière d’avoir connu Joseph, quel Camarade, quel Homme !!
    Merci pour tes conseils avisés, ta pertinence et ton amitié.
    Martine MICHEL

  12. Vincent Velilla

    Adieu Joseph , nous nous retrouverons un jour , pour parler de nos luttes . Bon voyage camarade

Les commentaires sont désactivés.